Sim_BA : Le PNDP veille à l’utilisation

Actualité mise à jour le   

-

Publié initialement le 18 Oct. 2017


135
Sim_BA : Le PNDP veille à l’utilisation

C’est le sens de la rencontre qui a regroupé du 12 au 17 juin 2017 dans la commune de Ngong, département de la Bénoué, région du Nord, pour la mise à jour et le renforcement des capacités des acteurs communaux à l’utilisation du progiciel de gestion budgétaire et comptable Sim_BA. Pour cet exercice, tous les Secrétaires généraux des 21 communes que compte la région du Nord, les Receveurs Municipaux, les Cadres financiers de Développement des commues se sont retrouvés autour du Trésorier Payeur Général de Garoua, du représentant de la chambre des comptes, du Consultant de l’Association Internationale des Maires Francophones, partenaire du PNDP et qui a gracieusement mis à disposition cet important outil.

Pour les représentants des communes, il a été question de procéder à la saisie des données et à leur sauvegarde, à l’explication des comptes administratifs et de gestion, à la présentation des balances, ainsi qu’a l’identification des problèmes liés à l’utilisation du progiciel. Monsieur ASSANA Abakar Trésorier Payeur Général de Garoua a invité les participants à un engagement sans faille afin que  les données des communes soient disponibles dans leur entièreté pour la disponibilité des comptes administratifs et de gestion et des différents états financiers dans les délais légaux prescrits par la réglementation.

SIM_ba est un progiciel qui permet aux gouvernements locaux de maîtriser l’ensemble du processus budgétaire et comptable. Cela suppose la chaîne budgétaire et comptable qui prend naissance dans les services de l’ordonnateur, et s’achève dans les services du comptable public, en l’occurrence le receveur municipal dans les Communes.

Le PNDP reste constant dans son ambition de faire passer de 10% actuellement à près de 50 %, le nombre de communes qui déposent régulièrement leurs comptes de gestion à la chambre des comptes de la cour suprême.

Laissez un commentaire
Aucune réaction