Actualités
Journalistes et institutionnels de la communication en imprégnation

Actualité mise à jour le 19 Jan. 2022

-

Publié initialement le 17 Jan. 2022


1690
Journalistes et institutionnels de la communication en imprégnation

Réunis à Maroua, les hommes de médias exerçant dans les radios communautaires, ont pris part à la séance d’information sur l’opération HIMO-MINKA dans le cadre du PNDP. Aux côtés du Délégué régional de la communication et de ses délégués départementaux, ils ont pu explorer les voies et moyens permettant de capitaliser les retombées de cette importante opération.

Les auditeurs des radios communautaires couvrant les 25 communes de mise en œuvre de l’opération haute intensité de main d’œuvre (HIMO) dans le cadre du PNDP seront régulièrement au fait de l’actualité liée à la concrétisation de cette opération dans leurs territoires respectifs. « Que vous exerciez pour radios Tchatibali, Bogo, Mokolo ou Yagoua, je vous invite à être de véritables ambassadeurs et relais des nouvelles fraiches provenant des chantiers HIMO3-MINKA partout où vous serez » Relève d’emblée, l’assistant communication du PNDP aux  journalistes présents ce 17 janvier 2022 à Maroua.   

Certaines tranches d’antenne desdits supports de média devraient être réservées à faire-voir et à faire-écouter aux auditeurs des réalisations du PNDP dans le cadre de mise en œuvre de cette autre opération qui se déploie  dans quelques communes des départements du Diamaré, du Mayo-Sava, Mayo-Danay, Mayo-Tsanaga et du Logone-et-Chari dans l’Extrême-Nord du Cameroun.

Conviés à une séance d’information et de formation, les prescripteurs d’opinion présents (journalistes) qui avaient à leurs côtés leurs tutelles respectives au niveau départemental et régional (délégués départementaux et régional de la communication), regagnent les différents postes de travail, en ayant une meilleure connaissance du mode opératoire et des spécificités de l’opération HIMO dans le cadre du Programme.

A l’unisson, il est évoqué la conception et la diffusion d’un micro programme « l’instant HIMO » à diffuser sur ces antennes. Pour s’assurer de ce que le PNDP et ces acteurs de média surfent sur les mêmes ondes, un bref rappel des genres journalistes a fait l’objet de la présentation de Babadjo Taïwe, ex journaliste au poste national de la CRTV, aujourd’hui promu délégué régional de la communication de l’Extrême-Nord.

Pour rappel, cette opération HIMO-PNDP rendue à sa troisième phase est un ensemble d'infrastructures (mares artificielles, pistes et routes agricoles,  magasins de stockage, digues, assainissement urbain) construits par des entreprises qui utilisent majoritairement la main-d'œuvre humaine. Les chantiers HIMO du PNDP c'est généralement 100 à 400 personnes dans un chantier. Et un grand volet encadrement et insertion des jeunes sur financement Minka (paix et résilience) de l’AFD.

 

 

Laissez un commentaire
Aucune réaction