Le GICAM prospecte au PNDP

Actualité mise à jour le   

-

Publié initialement le 2019 Mars 30


229
Le GICAM prospecte au PNDP


Le GICAM prospecte au PNDP

Vendredi 22 mars 2019, Alain Blaise Batongue, secrétaire exécutif du GICAM était l'hôte du Coordonnateur National pour échanger sur l'élargissement du parc d'adhérent de l'organisation patronale.

Faire du PNDP un nouvel adhérent à la liste des membres du Groupement inter-patronale du Cameroun. Tel est l'objet de la présence d'Alain Blaise Batongue/ABB, ce vendredi 22 mars 2019 à la salle des réunions de la cellule nationale de coordination du PNDP. Reçu par Marie Madeleine Nga qu’accompagnait une demi-douzaine de ses collaborateurs, le représentant du GICAM est venu présenter les conditionnalités d’accès et les avantages qui s'offrent aux entreprises et structures qui souhaitent faire partie du plus ancien regroupement patronal du Cameroun (62 ans, NDLR).

Au cours de cette enrichissante rencontre, le Coordonnateur National relèvera sa satisfaction à l’idée de voir la structure qu’elle coordonne choisi comme prospect du GICAM. « J’en suis honorée » relèvera-t-elle. ABB sera édifié sur le statut de programme sous-tutelle du MINEPAT du PNDP ; la poursuite de la phase III du PNDP, de même que certaines des opérations spécifiques mise en œuvre par le PNDP à l’instar du projet à haute intensité de main d’œuvre/HIMO, du projet Radio communautaires, du projet de réduction des émissions dues à la déforestation et la dégradation des forêts/REDD+.

Des explications et d’autres ayant facilité la compréhension d’ABB, qui, dans son allocution, présente le GICAM comme "the place where to be", évoquant les avantages qui s’offrent aux entreprises et structures membres à savoir : l’accompagnement multiforme du GICAM, la mise à disposition de ses infrastructures pour ne citer que cela. L’entreprise ou la structure membre devant en retour se conformer en respectant un code éthique, en payant régulièrement les salaires de son personnel, les impôts et en affiliant ses employés à la CNPS tout en ayant un chiffre d'affaire d'au moins 50 millions.

Cette visite intervient dans un contexte où le GICAM souhaite avoir des membres dans tout le Cameroun. En 2019, 90 % de ses membres sont basés à Douala, seulement 7-8% à Yaoundé et moins de 05% à Bafoussam. Certains sont des petites et moyennes entreprises et des très petites entreprises. Il est possible pour les organisations n'ayant pas assez de moyens de se mettre ensemble et créer une association qui adhère au GICAM.

Vu son statut, le PNDP en l’état actuel des textes ne peut encore être membre du GICAM. Les perspectives de modification des textes de cette dernière pourront intervenir plus tard. Les deux parties ont convenu de la recherche d'une autre méthode facilitant la collaboration entre les deux entités.

 

Laissez un commentaire
Aucune réaction