Des initiatives locales examinées à Mandjou et Angossas.

Actualité mise à jour le 14 Mars 2018 à 08:17:01

-

Publié initialement le 05 Fév. 2018


337
Des initiatives locales examinées à Mandjou et Angossas.

Du 26 au 28 janvier 2018, une mission de suivi de la mise en œuvre des solutions endogènes de la Cellule nationale de coordination du PNDP s’est déployée dans la région de l’Est. Il s’agissait pendant trois jours, de descendre dans les communes de Mandjou et d’Angossas respectivement situées dans les départements du Lom et Djerem et du Haut Nyong.

 Les rencontres visaient à évaluer la mise en œuvre du processus dans ces deux communes. Ceci à l’effet de percevoir le rythme et le niveau d’implication des communautés locales dans la prise en main de leur propre développement. 

C’est un processus qui doit amplement prendre corps dans les 30 villages de la commune d’Angossas, créée en avril 1995, et la commune de Mandjou, anciennement appelée commune de Bertoua rurale, créée en avril 2007.

Pour rappel, dans la dynamique de l’élaboration du diagnostic participatif niveau village (DPNV), un des trois diagnostics développés pour l’élaboration du Plan Communal de Développement (PCD), un comité de concertation est crée dans chaque village apporter des réponses aux problèmes qui ne nécessitent pas forcément l’aide où l’intervention extérieure. 

D’où la notion de solutions endogènes, en opposition aux solutions exogènes, notamment  prises en compte dans les projets prioritaires identifiés dans ces communautés. Il s’agit d’une démarche d’autonomisation des communautés à la base pour la prise en main de leur propre développement. Une tâche à laquelle le PNDP s’attèle continuellement et qui constitue la partie la moins visible d’une action qu’elle mène de manière permanente et qui touche aux changements de comportements.  

Laissez un commentaire
Aucune réaction