Le PNDP soutient l’éducation

Actualité mise à jour le   

-

Publié initialement le 05 Jan. 2020


108
Le PNDP soutient l’éducation

Pour l’exercice 2019 qui vient de s’achever, un bloc de deux salles de classes avec bloc administratif a été construit et équipé à l’Ecole Publique de Mokolo 4.

Les communes dans les missions qui sont les leurs, ont besoin des moyens pour subvenir aux besoins sans cesse croissant en matière d’éducation. Sur ce volet, les infrastructures sont celles qui manquent le plus en la matière. C’est pour apporter une réponse à cette situation, et dans le cadre de ses missions d’accompagnement, de soutien aux collectivités territoriales décentralisées que le Programme national de développement participatif/PNDP a financé la construction d’un bloc de deux salles de classes à l’école primaire publique de Mokolo 4, arrondissement de Bertoua 1er. La réception provisoire de cette infrastructure scolaire a eu lieu le 23 décembre 2019, en présence du Cadre chargé des Infrastructures, représentant le Coordonnateur régional du PNDP ; du Délégué Départemental des Travaux Public du Lom & Djérem, ingénieur du marché ; du chef service technique, de la Commune d’arrondissement de Bertoua 1er, représentant le maître d’ouvrage du marché ; et de la maîtrise d’œuvre. Une aubaine pour la directrice de cette école de signifier toute sa gratitude à l’endroit de la Mairie et son partenaire le PNDP, pour ce geste qui vient résoudre un sérieux problème d’infrastructure.

Créée en 2017, cette école a connu une évolution fulgurante. Elle est partie du hangar de la chefferie de Mokolo 4 avec un effectif de huit apprenants, pour un effectif actuel de plus de 350 élèves. Un grand soulagement pour les élèves et les parents de ce quartier périphérique de Bertoua 1er, longtemps restés sans une structure scolaire. En l’espace de quatre ans, elle a connu toutes les attentions au point d’être aujourd’hui l’une des écoles les mieux loties dans le territoire communal de Bertoua 1er. Le soutien du PNDP qui est le bienvenu se range dans son programme d’accompagnement des Communes, à l’ère de la mise en route effective de la décentralisation. Le prochain défi, reste celui du personnel de l’Etat pour un meilleur encadrement des apprenants. Une doléance qui a été portée à qui de droit, afin de trouver une solution. 

Laissez un commentaire
Aucune réaction