Actualités
HIMO/PNDP : Restitution des résultats de la 1ere phase de l’opération

Actualité mise à jour le 28 Déc. 2018

-

Publié initialement le 26 Déc. 2018


196
HIMO/PNDP : Restitution des résultats de la 1ere phase de l’opération

"Le 21 décembre 2018, le Programme national de développement participatif (PNDP) a organisé un atelier national de partage des résultats de l'étude de la phase 1 de l’opération de Haute Intensité de Main d’Œuvre (HIMO) dans le septentrion.

 

Une opération lancée et mise en œuvre par le PNDP le 03 Novembre 2015 à travers l’Agence Française de Développement (AFD) sur Fonds issus du Contrat de Désendettement et de Développement de 2e Génération (C2D2).

 

Le PNDP, avec l’appui d’un Consultant, a réalisé une évaluation de cette phase dont la restitution ce jour-là permet de capitaliser et de tirer les leçons de cette initiative lancée par le Gouvernement Camerounais.

Cette 1ere phase dite « pilote » a été conduite dans la Région de l’Extrême-nord au sein de 11 communes afin d’apporter un appui au développement économique local en favorisant l’emploi et l’insertion des jeunes par l’approche HIMO. La réalisation des projets dans les 11 communes s’est faite entre 2015 et 2018, dont 06 communes entre 2015 et 2017 et les 05 autres communes entre 2017 et 2018.

Après l’ouverture de l’atelier par Madame Le Coordonnateur National du PNDP et tour à tour les exposés du Responsable Technique en Charge des Infrastructures du PNDP, des représentants de l’ONG CARE International (ONG qui accompagne le PNDP dans l’ingénierie sociale) et du Consultant, il ressort les points suivants :

  1. La mise en œuvre de l’opération HIMO au sein du PNDP pour cette première phase se résume en : (i) La sélection de 11 projets HIMO sensibles issus du Programme de d’Aménagement du Territoire (PRODAT), des Plans Communaux de Développement (PCD) ou tout autre outils de planification ; (ii) La maturation desdits projets sélectionnés ; (iii) Le recrutement d’une ONG d’accompagnement CARE international ; (iv) La mobilisation d’un Médecin de Travail ; (v) La contractualisation de 11 entreprises, de 11 ingénieurs de marché, de 05 délégués départementaux du MINEFOP, de 17 contrôleurs et d’un Etablissement de Micro Finance (Crédit du Sahel) ; (vi) La mobilisation et la contractualisation de 1955 jeunes puis leur paiement hebdomadaire sur la base de leur rendement journalier ; (vii) La tenue des Guichets Uniques ; (viii) Et l’organisation des formations professionnelles pour accompagner l’insertion de 1913 jeunes.
  2. L’approche HIMO développée par le PNDP pour cette phase est efficace à près de 99% en ce qui concerne les objectifs du cadre des résultats de l’opération. Les réalisations prévues sont effectives à 100%. Elle est efficiente de par l’utilisation des ressources financières (taux moyen de consommation du budget est de 97%), humaines et matérielles ainsi que la qualité des réalisations et l’application de la gestion accès sur les résultats. Les réalisations ont impacté leur milieu respectif sur les aspects économiques, sociaux et environnementaux.
  3. Le guide méthodologique HIMO a été présenté comme un document de référence, destiné à être utilisé pour l’exécution des travaux HIMO en général, et dans un contexte de fragilité en particulier. Il s’appuie principalement sur les modes opératoires du PNDP ainsi que sur plusieurs expériences vécues et recueillies de cette phase pilote. Il fait ressortir entre autres : le mode opératoire de l’approche HIMO, le déroulement et la gestion d’un chantier, l’organisation et la tenue des guichets uniques et des activités du comité technique. Ce guide a été reçu avec acclamation et ovation comme un instrument important de la décentralisation et pour la mise en œuvre des activités de développement rural selon l’approche participative.
Une deuxième phase de l’opération HIMO-PNDP a été lancée à travers les ressources du Fonds Fiduciaire d’Urgence (FFU) de l’Union Européenne et est en cours de déroulement dans 20 autres communes du Septentrion.
Laissez un commentaire
Aucune réaction