Actualités
Capitalisation des acquis des projets pilotes REDD+ du PNDP

Actualité mise à jour le 20 Août 2018

-

Publié initialement le 17 Août 2018


75
Capitalisation des acquis des projets pilotes REDD+ du PNDP

Après des mois de mise en œuvre effective des projets de Réduction des Emissions dues à la Déforestation et la Dégradation des Terres (REDD+) sur le terrain, le PNDP s’est engagé dans le processus de capitalisation des acquis des résultats obtenus. 

Pour cela, un consultant a été recruté afin d’évaluer et de mettre en évidence les éléments pertinents, les meilleurs pratiques et les leçons tirées du processus de développement et de mise en œuvre des projets pilotes REDD+, issus de la composante REDD+, du PNDP. Une capitalisation qui devrait permettre aussi de poser un regard sur les changements climatiques au Cameroun d’abord, au niveau international ensuite. A l’issue de cette évaluation, le consultant devait soumettre un rapport pour validation. D’où la tenue, le 24 juillet 2018 au Mérina Hôtel, de l’atelier de validation du rapport de capitalisation des résultats acquis sur la composante REDD+ du PNDP.

Le Coordonnateur National du PNDP était représenté par Georges NKAMI, spécialiste socio-environnemental du PNDP. Dans son propos liminaire, il a présenté le contexte dans lequel s’inscrit l’atelier dont l’objectif global est de présenter et de valider les livrables de l’étude sur la capitalisation des résultats/acquis de la composante REDD+ du PNDP. De la présentation du Consultant, on retient que les projets pilotes REDD+, mis en place par le PNDP, se sont arrimés au standard internationaux que sont VCS (Verifield Carbon Standard) et CCB (Climat, Communauté et Biodiversité) et à la réglementation en vigueur au Cameroun et ont pour la plupart utilisé la méthodologie de Shave 2007 pour les études de faisabilités.

La présentation du consultant a suscité de nombreuse réactions, au vu de l’importance que représente le REDD+ pour le Cameroun, en tant qu’outil de développement, des participants qui vont permettre d’alimenter le rapport produit. La prise en compte des observations permettra au consultant de : de mieux structurer le contexte de la mise en œuvre de la REDD+ au Cameroun et des projets pilotes en particuliers ; d’étendre la réflexion au-delà des questions liées au carbone ; de mieux ancrer ancrage les projets Pilotes REDD+ du PNDP dans la phase de préparation et de validation de la stratégie nationale du pays ; la nécessité d’avoir des statistiques fiables pour les données énoncées etc. il est également attendu du Consultant qu’il élargisse la consultation des experts du Secrétariat Technique REDD+ et des consultants qui ont réalisé les différentes études de faisabilités des projets REDD+ dans les 05 zones agro-écologiques. Des recommandations et d’autres qui vont permettre de mieux affiner le rapport de capitalisation.
Laissez un commentaire
Aucune réaction