PTBA 2018 : Une année charnière s'annonce au PNDP

Actualité mise à jour le   

-

Publié initialement le 12 Jan. 2018


1799
PTBA 2018 : Une année charnière s'annonce au PNDP

Au PNDP, chaque jour qui passe correspond à une tâche, une mission et des réalisations concrètes. Il n’en sera pas autrement en 2018. D’ailleurs, dans le processus d’élaboration du Plan de Travail et du Budget Annuel (PTBA) pour l’exercice 2018, rien n’as été mis de côté. Comme c’est le cas chaque année, les communes, les points focaux régionaux et la tutelle ont été associés au processus d’élaboration de la feuille de route pour l’année qui commence. Certes, dans ce canevas, il y a des activités en cours d'achèvement.

Pour cette année 2018, considéré comme étant une année charnière de la phase III du PNDP, les objectifs globaux et opérationnels ont été bien recentrés. Il en est ainsi pour les activités à programmer et à budgétiser. Celles-ci doivent être cohérentes avec les cadres de résultats du PNDP agropastoral. De même que celles du Programme ASGIRAP (composante 1). Les opérations spécifiques HIMO, REDD+ et radios communautaires ne sont pas en reste.

Leur poursuite se fera sans relâche pour tenir les engagements pris. Pour les activités sous financement C2D 2, elles devront obéir à l’obligation de rapatriement des fonds à l’AFD au 30 juin 2018. Les activités à programmer dans le cadre de cette phase de consolidation du PNDP pour l’année 2018 tiendront compte également de la nature de la source de financement et de la zone d’intervention.

A cette occasion, elles doivent également concourir à l’atteinte des résultats rattachés à chaque financement. Au cours de cet exercice 2018, le PNDP compte poursuivre la mise à disposition des communes de leurs allocations afin de leur permettre de financer les actions de développement durable. A cet effet, deux cas de figures sont envisagés. Il s’agit des nouvelles communes d’arrondissement et les communes déjà couvertes par le Programme au cours des phases précédentes. Somme toute, considéré comme année charnière de la phase de consolidation du PNDP, 2018 ne sera pas pour autant celle de la précipitation.

Les acteurs du développement rural devront poursuivre inlassablement leur prise en main avec les efforts qui vont s’accentuer au fil des jours, tenant compte du processus de la décentralisation qui va s’accentuer comme mentionné par le chef de l’Etat, Paul Biya, le 31 décembre dernier, lors de son discours à la Nation. Pour ce faire, les radios communautaires ont une place de choix : évacuer toutes les zones d’ombre pour laisser place à la consolidation des acquis durablement constitués.

Laissez un commentaire
Aucune réaction