REDD+ : 850 millions de FCFA pour cinq projets

Actualité mise à jour le 22 Fév. 2018 à 16:50:35

-

Publié initialement le 11 Jan. 2018


1830
REDD+ : 850 millions de FCFA pour cinq projets

Le Programme National de Développement Participatif (PNDP), grâce au financement du Contrat Désendettement Développement (C2D), est désormais liés aux communes de Tiko-Limbé III, Bangou-Bana- Bangangté, Pitoa, Yoko, Lagdo dans le cadre du processus de Réduction des Emissions dues à la Déforestation et la Dégradation des forêts (REDD+).

Lesdites conventions ont été paraphées, le 27 octobre 2017 à l'hôtel Azur de Yaoundé, en présence de Tangham Prudence Galega, du secrétaire général du ministère de l’Environnement et de la Protection de la Nature, du Coordonnateur National par intérim, Alphonse Boyogueno, et des maires concernés.

La cérémonie, couplée au lancement officiel du projet a permis de présenter le chronogramme de mise en oeuvre. Concrètement, il s’agira pour la commune de Lagdo, dans le département de la Benoué, de conserver le massif forestier de Ouro- Koudje et de contribuer au reboisement des berges du fleuve Lagdo. Pour Yoko, il s'agit de la protection de la forêt communale.

A l’ouest Cameroun, il sera question de la réduction de la dégradation et de la déforestation du massif forestier du groupement Bangou- Bana-Bangangté. A Pitoa, la restauration du couvert végétal dans les espaces agro-sylvo-pastoraux sera une priorité. La réduction de la déforestation dan la mangrove pour le groupement Tiko-Limbé III ferme la boucle de ces projets.

Laissez un commentaire
Aucune réaction